Par Marc L. Johnson et Jason Luckerhoff

Le temps présent exige de repenser la nature et la valeur des pratiques dont la plupart d’entre nous a pris l’habitude. C’est vrai pour la santé et le voyage, c’est vrai pour la vie entre-soi et avec les autres, c’est aussi vrai pour l’éducation.

Au cours des trois dernières années, un petit groupe d’artisans, dont nous avons tous deux fait partie, a développé la signature pédagogique de la nouvelle Université de l’Ontario français, puis ses programmes et ses structures. Nous avons non seulement voulu en faire une université francophone et torontoise, mais une université d’un nouveau genre, une université 2.0. Cette nouveauté s’incarne essentiellement dans sa vision de l’apprentissage.

Un bon nombre de professeurs, d’experts et de praticiens au regard tourné vers l’avenir ont buché bien fort sur les approches et les méthodes d’apprentissage transdisciplinaires, inductives, expérientielles et collaboratives, qui misent sur le développement des compétences et tirent profit du numérique. Cette signature pédagogique se veut innovante, afin de sortir des carcans disciplinaires et magistraux du système universitaire et mieux préparer les étudiants à être des citoyens responsables et une main d’œuvre préparée pour le 21e siècle.

De cet effort sont nés les premiers programmes qu’offrira l’UOF en septembre 2021, mais aussi une série de textes qui mettent au clair ces idées. Le plus récent numéro (automne 2020) de la revue Enjeux et société qui est consacré aux Approches pédagogiques innovantes vous propose ces textes, ainsi que quelques autres auteurs qui ont répondu l’appel de la revue.

Il nous fait plaisir de vous inviter à y jeter un coup d’œil. Enjeux et société est une revue francophone en libre accès!