La récente étude sur les besoins en matière d’alphabétisation et de compétences essentielles menée par Marc L. Johnson a eu un écho cette semaine dans la chambre du Sénat canadien. Analyse des besoins

La présentation de l’honorable sénatrice Raymonde Gagné sur Les défis de l’alphabétisation et des compétences essentielles au vingt et unième siècle a en effet retenu plusieurs observations de l’étude sur les niveaux de littératie des communautés francophones et anglophones en situation minoritaire, sur les différents contextes dans lesquels les besoins s’expriment, à savoir familial, communautaire et travail, sur l’écart dans les services d’apprentissage disponibles aux adultes francophones et sur les obstacles que ces derniers doivent surmonter.

La sénatrice Gagné a conclu :  « Ce constat dénote une opposition directe entre la réalité sur le terrain et le caractère réparateur des droits linguistiques constitutionnels et quasi constitutionnels des Canadiens », puis elle a interpellé les autorités gouvernementales au Canada afin qu’elles adoptent des politiques centrées sur les besoins des adultes, donc pas exclusivement liées au marché de l’emploi.